Qui sommes-nous ?

Notre groupe est constitué de plus de 1000 citoyens membres de loges maçonniques belges, francophones et néerlandophones.

Ces Frères et ces Sœurs (c’est ainsi que nous nous appelons entre nous) constatent, sur la base d’un consensus scientifique global, que le réchauffement de la planète en cours est en grande partie dû aux activités humaines, qui rejettent dans l’atmosphère trop de gaz à effet de serre.

Sans une réduction très importante et très rapide de ces émissions, la température moyenne sur le globe va continuer à augmenter, ce qui va causer des changements irréversibles : des catastrophes naturelles (qui sont déjà de plus en plus nombreuses et violentes : canicules et sécheresses, ouragans, montée du niveau des mers, inondations…), de nombreuses zones du globe progressivement inhabitables (trop chaudes ET trop humides), la disparition de nombreuses espèces animales et végétales (déjà en cours) , des ressources en eau et en aliments réduites pour de nombreuses populations, etc.

Ces catastrophes et les dégâts humains qu’elles vont entraîner vont déstabiliser de nombreux pays, renforcer les inégalités et les tensions entre les peuples et entre les groupes sociaux et culturels, multiplier les conflits sur tous les continents, menacer la démocratie et les libertés individuelles.

 

Par ailleurs, d’autres problèmes tels que la dégradation des écosystèmes, la perte de biodiversité, la pollution de l’air et de l’eau, la déforestation, l’épuisement des ressources naturelles et la production de déchets sont également des préoccupations importantes qui nécessitent une action urgente.

La voix de notre conscience nous impose de nous mobiliser et de nous joindre à la lutte que mènent déjà de nombreux citoyens et groupes constitués face à  l’ensemble de ces urgences environnementales.

Origine

A la veille de la première Grande Marche pour le Climat du dimanche 2 décembre 2018 à Bruxelles, Le Soir publia une Carte blanche soutenue par plus de 200 francs-maçons issus des différentes  obédiences belges. Son but : participer au réveil des consciences de tout un chacun et appeler le monde politique à sortir de sa passivité face aux menaces du réchauffement climatique.

Dans la foulée, en janvier 2019,  huit Frères et Sœurs se réunirent et décidèrent de créer un mouvement, alors baptisé

Depuis, comme tous les mouvements pour le climat, nous avons réalisé que nous devions étendre nos préoccupations à l’ensemble des urgences énvironnementales – et à la justice sociale – car toutes sont inter-reliées. D’où l’évolution, en 2024, de notre message :

Un questionnement fondamental sur l’être humain et ses relations avec la nature

 Une partie de l’Humanité mène une guerre contre la nature, dont nous dépendons. Si elle la gagne, nous sommes perdus. (Adaptation libre d’un propos de Hubert Reeves).

La franc-maçonnerie ambitionne de bâtir une Humanité meilleure en respectant et en diffusant un ensemble de principes moraux humanistes et en se basant sur le travail que chacun de ses membres s’est engagé à effectuer sur lui-même.  Nous voulons ainsi contribuer à construire un monde plus juste, plus solidaire en y ancrant les principes de liberté, d’égalité et de fraternité et en poursuivant nos idéaux de justice, de tolérance et de progrès, dans un souci de diversité et de réciprocité.

La montée du repli sur soi, des injustices sociales, de l’intolérance et le retour consternant de  l’obscurantisme sont extrêmement préoccupants.

En même temps, le dépassement des limites planétaires – dont celle liée au climat – constitue une menace sans précédent dans l’histoire de l’Humanité, et lui lance un défi matériel et sociétal colossal. Pour le franc-maçon, comme à toute personne en recherche du progrès de l’Humanité, il suscite aussi un questionnement fondamental sur l’être humain, ses relations avec la nature, dont il depénd.

Les valeurs pour lesquelles nous luttons depuis trois siècles ont plus que jamais besoin d’être défendues, alors que l’urgence environnementale et les mesures à prendre à tous les niveaux (individuels, collectifs, locaux, nationaux, internationaux) polarisent davantage la société.

A LIRE :

Il est temps de nous réveiller et d’agir car ”la vérité est en marche et rien ne l’arrêtera” (Émile Zola).

Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons périr ensemble comme des idiots” (Martin Luther King).

Pour Confucius, l’homme doit agir de manière responsable et respectueuse envers la nature.

Comme Galilée, il est temps pour l’Humanité de repousser les limites de la connaissance.

Objectifs de IET

2019-2023

A l’intérieur de la franc-maçonnerie, nous avons communiqué et débattu sur les enjeux du réchauffement climatique. Nous avons informé nos Frères et nos Sœurs des actions qu’ils peuvent entreprendre individuellement et collectivement. Nous avons proposé aux Loges de communiquer à l’extérieur sur ces enjeux et leur importance pour les valeurs que la franc-maçonnerie défend. Enfin, nous avons diffusé et mis en réseau les initiatives concrètes prises par les Frères et les Sœurs, et celles de groupements et associations qui œuvraient dans le même sens.

2024

Nous poursuivrons de même en 2024, mais avec une conscience plus large de l’ensemble des défis posés par le dépassement alarmant des limites planétaires.